Dépasser les fins de niveau

Hou là là que les temps sont durs.

Vous savez à quoi cette période me fait penser, et c’est ça que je trouve assez dingue. Et qui fait que je lui donne aussi beaucoup de sens, ce qui me sauve de ma situation aussi je crois.
D’avoir cette foi et cet espoir en quelque chose de meilleur mais je ne vous cache pas que purée, je m’accroche de dingue.

Je me sens actuellement comme dans une prison de laquelle je ne peux pas m’échapper.
Comme si j’étais à la fin d’un niveau et que j’avais un gros gros boss à affronter.

Petit Rewind

Petit Rewind, il y a 10 ans de ça….2014, je revenais de mon voyage en Inde fin 2013…
Je plongeais dans la « nuit noire de l’âme ». Période tellement difficile, j’étais complètement perdue et bloquée dans ma vie.
Ma vie : super niveau de vie, de la thune, super appart près des champs élysées…mais vide, pas alignée, malheureuse car la sensation de totalement passer à côté de ma vie.

A partir de ce moment là j’ai plongé encore plus profond dans les abysses, et je me suis mise à travailler beaucoup sur moi pour prendre une autre direction.
D’ailleurs à cette époque là j’ai découvert la PNL, spiritualité aussi, je me suis ouverte à plus grand.

La suite, vous la connaissez ou pas, s’en suit ce looooong cheminement plein de péripéties, de commencements de déceptions et de fins. Je perds tout et nous voilà en 2023.

Je repars en Inde, cette fois je voyage seule 3 mois en Asie.
Je finis mon cheminement intérieur. Du moins le plus gros du chemin, car on en a toujours à faire bien sur.

Mais quand même, comme si on mettait les dernières briques intérieures dont j’avais besoin pour totalement m’affirmer, pour ne plus avoir peur de l’autre et de son regard. Je reviens en me sentant remplie de l’intérieur….Mais totalement vide à l’extérieur.

J’ai plus une thune, je vis dans le salon, dans le 2pièces de chez ma mère, j’ai plus un pote avec qui passer du bon temps ou à qui me confier, et j’arrive pas à me déplacer comme je veux à cause de problèmes qui se sont ajoutés à mon dos. Waaa…. 43 ans, bilan un peu compliqué.

▶️ 2014 : j’avais tout et j’étais vide donc malheureuse
▶️ 2024 : je suis remplie intérieurement mais je n’ai plus rien…donc malheureuse aussi.

En revanche, je ne suis plus en dépression comme je pouvais l’être avant car durant toutes ces années, mon cerveau a appris à faire face à l’adversité et à voir le ‘positif’ dans chaque situation. A prendre de la hauteur, à avoir un autre regard sur la vie.

Et le positif de cette situation que je vais toujours un peu plus puisée au fond de moi pour tenir, et je sens que je deviens vraiment quelqu’un….de puissant. C’est le mot qui me vient, ça me forge, ça me donne beaucoup de force , alors je me dis que ce sera sans doute nécessaire pour la suite.

Peut-être que ce qui m’est destiné est tellement grand que j’ai besoin d’être un roc que plus rien ne peut atteindre ? et que toutes ces années sont mes années d’apprentissage ? Que je fais face à autant de solitude et de déceptions pour ne plus rien attendre et ne plus être déçu de rien ?

Un jour je ferai un article sur tous mes espoirs et toutes mes déceptions lol. Un vrai bouquin le machin, dès que j’ai un espoir sur quelque chose, ca s’écroule dans les quelques jours qui suivent. Tout le temps ! 

Ou peut-être juste que j’ai signé pour une vie de merde…que je continuerai à galérer jusqu’à la fin de ma vie mais si je me dis ça, alors autant me tirer une balle tout de suite hein ahah.

Donc finalement, je repars un peu dans la même phase qu’il y a 10 ans.
De nouveau coincée.
A tout reconstruire, mais c’est pas la même reconstruction ici.

Que fait-on lorsque l’on se retrouve coincé ?

(d’ailleurs marrant de me retrouver coincée dans ma vie…et au niveau du dos…)

➡️ Se renouveler encore et encore

Tout d’abord en déconnectant un peu de tout, de ce flow incessant pour se poser de vraies questions.

Qu’est ce qu’on veut vraiment ?

☝🏼  Je crois que ce qui me bloque dans tous mes projets, c’est déjà ce côté multi-potentiels, ou j’ai envie de tout faire sans avoir aucun fil directeur. Je suis passionnée d’Astrologie, mais je me rends bien compte que dès que je commence à avoir plein de commandes et que je me mets à faire que ça pendant des semaines, ça m’emmerde ! J’aime faire de l’astrologie, et des thèmes mais au fond je ne veux pas faire que ça.
Tout autant que je n’ai pas envie de faire que des vidéos, que des animations, j’ai besoin de diversifier mes activités, tout le temps.

Donc se poser des questions, c’est vraiment aller au fond des choses.
▶️ Est-ce que c’est écologique pour moi de passer 24/7 à faire des thèmes Astrologie ?
Je visualise
La réponse est : Non
Accompagner avec l’astrologie, entre autres. OUI

Comment je me vois dans 2 ans ? dans 5 ans ?

Pour ma part, dans 5 ans, j’ai réussi à devenir indépendante financièrement (mais bien avant j’espère) et j’ai de l’argent ! Je ne suis pas riche mais j’en ai pas mal. J’ai une belle maison, je suis bien habillée, classe et je me sens bien dans mon corps, dans ma vie ! Je me sens puissante, dans le sens, je réussis ce que j’entreprends, j’ai confiance en moi et j’aide les gens à eux-même acquérir cette confiance en soi.

➡️ Fais la même chose, installe toi dans un fauteuil et imagine une journée type.
Tu rentres chez toi, un après-midi, un soir….que fais-tu, quelle est la vue de ta maison, comment te sens-tu, que viens-tu de faire ? Ou étais-tu avant ? Bref réalise un film dans ta tête avec tout plein de détails.
Est-ce que tu te lèves le matin pour aller travailler pour ton boss en attendant vivement le Vendredi soir ou imagines-tu totalement autre chose ?

L’objectif est ce qui va nous donner une direction. 

C’est en ayant un objectif que tu vas avoir envie de te lever chaque matin. Bien sûr il va être différent pour chacun, ce peut-être d’éduquer ses enfants, comme aller conquérir le monde. Mais si tu te lèves chaque matin sans jamais savoir où tu vas….Wooo.
Pour moi ça c’est le pire.

Laisse moi te raconter une petite histoire.

J’ai été en contact pendant 2/3 ans je dirais avec une nana un peu dans la même situation que moi. Parisienne, qui avait un bon job, de la thune a l’époque, mais super malheureuse dans cette vie.
Elle avait donc tout quitté. Et au fur et à mesure, elle avait changé, perdu beaucoup d’amis et souvent on se soutenait dans le fait d’avoir perdu beaucoup de gens, d’argent, de se retrouver un peu perdues.

La différence c’est que moi je me levais tous les matins avec une quantité de projets à mettre en place. Sans direction très claire ceci dit, mais plein de projets.
Elle, elle n’avait aucun projet, aucun objectif. Et elle se tapait vraiment des grosses phases de bad. Plus on devenait proche, plus elle devenait mauvaise avec moi quand elle n’allait pas.
Au début, je lui disais que je la comprenais..Que c’était pas simple. Puis à force je me suis mise à lui suggérer des solutions, et que sans jamais aucun projet, aucune direction, c’était forcé qu’elle n’aille pas. Comment aller ?!
A une de ses énièmes coup de bad ou je me suis presque faite insulter, je lui ai dit ce que je pensais réellement, sans y mettre trop de forme, ce qu’elle n’a pas accepté et nos chemins se sont alors séparés. Pas très grave, on était arrivé à un stade ou je ne savais plus quoi lui dire et où elle me gonflait à se plaindre sans jamais agir. J’ai beaucoup de mal avec ceux qui se plaignent sans jamais bouger leur cul. J’avoue.

Comment peut-on se sentir en joie si on a plus RIEN et aucune PERSPECTIVE ?

Il y a des matins, souvent d’ailleurs en ce moment, où je me lève et où je me demande ce que je vais faire. Je suis souvent perdue en ce moment, parce que justement j’essaie cette fois ci d’aller dans la BONNE direction et de m’y tenir, alors je tâte le terrain.Et même si ma direction prend forme, j’ai tellement d’année de galère derrière que parfois c’est dur de tenir et d’y croire encore.

Rien que le fait de ne plus avoir de vision pendant quelques instants me donne envie de me tirer une balle. Heureusement mon cerveau est bien entrainé à me remettre sur les rails (et rigolo je viens de ressentir un réel élan d’amour pour mon esprit, mon corps, je ne sais pas, de m’aider dans ces moments si difficiles, je sais que je peux compter sur lui).

Casser ses habitudes !

Si tu fais toujours la même chose, ne t’attends pas à un résultat différent.

Casse tes habitudes, mets toi au sport, démarre une nouvelle activité, instaure quelque chose de nouveau.
Comme je le disais dans un de mes derniers réels, c’est dans tes moments de décisions que ta destinée prend forme.
Casse quelque chose de ta routine.

Ce que j’ai fait d’ailleurs l’année dernière, j’étais de nouveau bloquée….allez je pars 3 mois en Asie.
Purée j’avais peur, j’en dormais plus de la nuit, surtout avec mes problèmes de dos, comment je vais faire si je me retrouve coincée là-bas ? Seule ?

Bilan, j’ai fait le pas, le départ a été compliqué, mais purée je suis revenue tellement FORTE.
Ok je te l’accorde, revenu dans une situation peut-être pire que la précédente. Mais dans tous les cas changer des habitudes, des choses, renouveler qui on est, nous fait avancer d’une façon ou d’une autre. Dans tous les cas, l’esprit d’initiative, l’action nous fait nous en apprendre plus sur nous.

☝🏼 Actuellement j’ai une petite routine pas méga chouette….Je suis donc chez ma mère, je ne bouge pas trop, de l’environnement, je ne vois personne….ma seule sortie c’est la salle de sport. Ouf j’ai ça. J’ai récupéré mon vélo, bon, mais pas vraiment d’endroits ou aller avec ahah…j’aime avoir des objectifs, pas tourner en rond et aller pédaler sur la route sans trop savoir où..bof.
La dernière fois j’ai eu l’opportunité d’aller déposer une agrafeuse à 3km de chez moi j’étais trop contente (ouais je me contente vraiment de mini bonheur), mais c’est limite si je me suis pas faite engueuler d’avoir pris cette initiative. Ahah, allez fuck !

Je vous jure parfois j’en ai tellement ras le bol. 

Mais dans ma tête, je me dis « allez Cécile, comment tu peux changer ça, redonner du pep’s à ce quotidien ? Comment redonner un élan d’énergie ? »  Je suis dans une phase ou je n’ai pas le choix que de remonter, sinon quoi ? Bah sinon je me tire une balle.

Changer son discours intérieur

Ca c’est important et j’essaie d’y faire gaffe en ce moment.
Si tu penses que tu es un naze, ou si tu penses que tu es badass, dans les deux cas tu as raison.

Si tu penses que tu n’es pas capable de faire telle ou telle chose, tu as raison aussi.
Ce que tu penses à propos de toi te définit.
Tu penses que tu es nulle, que tu n’as pas le droit au succès, que tu ne peux pas parler devant une caméra etc…Alors forcément tu n’essaieras même pas de le faire puisque tu sais que tu n’en es pas capable.
Ca c’est vraiment le méga gros piège.

Ma croyance du moment c’est justement que je ne peux plus développer mes projets en étant coincée ici chez maman. « je ne peux pas, je suis coincée », voilà ce que je me répète en boucle et comme par hasard, je suis coincée du dos….

C’est ça que je dois changer et me donner l’opportunité, m’adapter pour réussir à faire quelque chose quand même. Un des objectifs que je souhaiterais me fixer c’est de me lever très tôt, encore plus tôt, car je me lève déjà tôt, et sortir direct de chez moi, pour aller enregistrer un podcast au lever du jour, près du parc. Mais après il y a le cercle vicieux de l’énergie, quand tout est compliqué, difficile de véhiculer une bonne énergie. Un vrai challenge tout ça.

En tout cas, voilà ce que j’aimerais me fixer. Alors c’est sur ça demande quelques efforts…Se lever tôt…direct sortir alors que j’adore prendre mon temps le matin. Mais ce serait pas tous les jours, peut-être 1 ou deux jours par semaine, installer une nouvelle routine, une nouvelle habitude et casser ainsi les anciennes histoire de renouveller quelque chose dans mon quotidien. 

M’obliger finalement à changer cette croyance comme quoi je ne peux pas développer les projets chez ma mère. Allez, rien n’est impossible. Compliqué mais pas impossible.

Alors ici je parle d’une situation pour ma part, car j’ai fait une bonne partie du job intérieure.
Mais à l’époque je me cessais de me répéter que j’étais nulle, que j’étais ceci ou cela, et forcément ça m’empêchait de faire des tas de choses et je n’en avais même pas conscience. Je croyais tellement à ce que je me racontais. On se raconte tellement d’histoire. 

C’est en commençant à m’intéresser à la PNL que j’ai pu modifier petit à petit ma perception des choses et à programmer d’autres pensées à propos de moi. Ce qui m’a permis de passer à un niveau supérieur, puis à un autre.

Entoure toi des bonnes personnes

Ca aussi c’est important….S‘entourer de personnes qui t’encouragent, qui veulent te voir grandir, réussir, qui te soutiennent au quotidien dans ce que tu traverses.

Moi c’est simple j’en ai pas, ce qui me faire dire aussi que je suis une warrior de me retrouver constamment seule dans toutes ces difficultés. Alors j’ai ma mère qui est là et me soutient. heureusement je l’ai elle, voyons le plein plutôt que le vide. Certains n’ont même pas leur mère sur qui se reposer.

Sinon j’ai quelques personnes que je connais à travers les réseaux. Peut-être que c’est parce que la relation est distante que ces personnes sont contentes pour moi et m’encouragent. D’ailleurs, merci à ces 3/4 personnes qui me soutiennent à distance. Mine de rien ça me redonne toujours un petit coup de boost de voir que certaines personnes croient en moi et croient que ça va changer pour le mieux.

Je me rends compte que les personnes plus proches se mettent toujours à un moment donné à t’envoyer des petits pics par ci par là, c’est très subtil, mais c’est pas gentil…J’ai l’impression que c’est l’histoire de ma vie.

Il y a comme une sorte de jalousie alors que purée, je suis loin d’avoir de quoi être jalousée quand tu vois ma vie…mais bon, je finis toujours seule au final alors que j’ai vraiment pas l’impression d’être une mauvaise personne mais je dois déranger, agacer dans cette quête sans faille de « réalisation ».

Je dois agir malgré moi comme un miroir qui renvoie à l’autre son inaction, je ne sais pas !

Lorsqu’à Paris j’ai décidé de tout quitter, que mes vidéos commençaient à bien marcher…eh be, j’en ai eu des moqueries et des petits pics histoire de bien me casser ou faire en sorte de me redescendre de mon petit nuage.

Il faut s’entourer des gens plus grands que soi, de personnes qui nous inspirent, qui nous hissent vers le haut, pas des gens qui ont envie que tu restes sagement à ta place histoire de ne pas leur renvoyer une image d’eux qui ne leur plait pas.

Après ce peut être tout simplement de s’entourer de personnes qui auront juste envie que tu réussisses ta vie. Après tout c’est ça les vrais amis. S’entourer d’amis sincères qui ne veulent que ton bonheur et qui sont là pour te soutenir aussi.

Tu es la somme des 5 personnes que tu côtoies le plus. Alors attention de faire les bons choix.

Pratique la Gratitude

Ca c’est quelque chose que j’ai fait longtemps à départ, en 2014, histoire de voir le côté positif de ma vie. Alors que j’étais malheureuse comme les pierres, je me forçais à voir le bon. Oui je me forçais, histoire que mon cerveau prenne le pli.

Encore une fois c’est sans doute ce qui me permet de tenir aujourd’hui !
Essayer de voir ce qui va, plutôt que ce qui ne va pas. Et pourtant je peux vous assurer qu’il est difficile pour moi de trouver un élément de joie en ce moment. C’est très compliqué…mais j’aime le confort du canapé le soir. lol

J’aime voir mon corps se transformer grâce à mes séances de sport. J’aime quand je dors.
Je ne pourrai pas dire que j’aime les beaux jours qui arrivent car ils me dépriment plus qu’autre chose.

Je rêverai de pouvoir partager ce beau soleil avec des amis, un chéri ! Faire la fête, profiter des bords de plage pour faire des piques niques.. mais ce sera une année de plus probablement sans.

Si je vous partage tout ça, en mode un peu Calimero, c’est aussi pour vous partager la situation dans laquelle je me trouve. Coincée, un peu au fond du trou et j’ai parfois vraiment beaucoup de mal à garder le cap.
Si j’arrive à le dépasser ce cap, comme ça je pourrai vous parler ainsi de ce que j’ai mis en place pour tenter de changer cette situation et aller de nouveau de l’avant.

Se confronter à ses peurs

Ca c’est le plus difficile. Qu’est ce que tu aimerais faire vraiment et qui te fait peur ?

Moi j’en ai une que j’ai vraiment du mal à dépasser c’est de prendre la voiture. Bon surtout qu’il s’agit de celle de ma mère et j’aurais tellement PEUR de l’abimer. j’aurais ma propre voiture ce serait différent, je pense que je me challengerai un peu plus. Mais là, je fais quelque chose à la voiture, ça peut potentiellement tourner à la catastrophe. Donc déjà j’ai peur de moi en voiture, je suis très rapide, très nerveuse….et j’ai peur du contexte. Ce qui n’arrange pas les choses. Mais au final, je dois aussi me trouver des excuses.

Bon et après j’ai pas la méga motivation derrière, pas encore en tout cas. Ce serait pour aller rejoindre en voiture ma flamme juju qui se trouve à 2h de route, je pense que je pourrai trouver le courage. Eh oui le courage vient du coeur et ça se voit ahah.

D’ailleurs pour des gars j’en ai affronté des peurs xD Que ce soit aller à 18 ans toute seule au Canada rejoindre un gars (chose que j’ai fait de nouveau à 35 ans pour la flamme Juju mais là j’avais beaucoup moins de peur qu’à 18), ou alors traverser tout Paris tard le soir en métro alors que je flippais de ouf….Ca peut paraître pas grand chose comme ça, mais à l’époque pour moi, je dépassais réellement des peurs…

L’amour donne des ailes, c’est bien connu.
Et c’est d’ailleurs par amour (alors pas pour la personne mais par son regard d’amour que j’ai cru en moi et que je me suis mise à tout quitter pour réaliser mes rêves.)

Quoiqu’il en soit, affronter ses peurs. ce peut être aussi tout simplement de poster quelque chose sur les réseaux ! Aller faire une scène ouverte. Passer un appel. Ce peut-être des petites choses pour commencer mais qui peuvent nous mener bien plus loin par la suite.

Voilà mes amis, quelques petites choses pour essayer de passer à un niveau supérieur quand on se retrouve coincé.
Et bien sur, vue ma situation actuelle, ces beaux principes sont pour moi même. J’avais déjà mis tout ça en application il y a des années de ça mais je crois que j’ai plus qu’à recommencer de les utiliser.

Je me dis vraiment que la vie c’est comme un jeu vidéo.

Tu avances, tu te retrouves coincé à la fin d’un niveau et tu dois affronter un boss. C’est simple dans les premiers niveaux, puis il faut développer de plus en plus de compétences pour réussir à passer les prochains. Tout dépend aussi du niveau que tu as envie d’atteindre.

Tu peux rester dans les premiers niveaux à trainer, ou avoir envie de devenir un vrai héros ! Ton héros. Dépasser tes limites atteindre ton accomplissement personnel..

Tiens bah je vais poster ça sur mon Insta c’est pas mal 🙂

 

A plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut